ARCHÉE (Création 2021)

INFORMATIONS EN JAPONAIS

INFORMATIONS EN CHINOIS

 

« Archée est une recherche sur la place des femmes dans le monde, aujourd’hui et dans l’histoire.

Ce projet chorégraphique et musical met en question les égalités symboliques, politiques, sociales ou intimes entre femmes et hommes, à partir des rituels initiatiques – contemporains ou ancestraux – qui jalonnent le parcours des individus.

Il naît en 2017 au Japon, alors que j’étais en résidence pour 4 mois à la Villa Kujoyama  à Kyoto. J’y ai rencontré un groupe de femmes pratiquant le Kyudo, tir à l’arc traditionnel japonais (litt « La voie de l’arc »). J’ai été frappée par la partitioń entre l’espace couvert depuis lequel des femmes tiraient, et celui, – éclairé par la lune et la nuit – dans lequel les flèches s’élançaient vers les cibles. Des femmes arbitres répondaient par des cris à ceux des femmes archers. Il y avait là un lieu, des règles et des rituels ancestraux investis par des femmes, qui figuraient un monde sans hommes, et que j’ai perçus comme une fiction : un lieu du passé ou un roman d’anticipation. Une proposition de matriarcat.

En rentrant du Japon, j’ai entamé des recherches sur le terme de « mentrification » qui fleurit sur internet depuis quelques mois. Ce néologisme fait référence à « l’invisibilisation » des femmes dans l’histoire. Depuis des siècles, voire des millénaires, les femmes sont privées de la reconnaissance de leurs savoirs, de leurs inventions, et des fruits de leurs recherches. 

J’envisage Archée comme une pièce d’anticipation sur la question très ancienne du matriarcat comme organisation alternative du monde. Ce projet est traversé par une pensée féministe et environnementale pour convoquer le vertige de nos origines et de notre devenir incertain. Il vise à sonder l’histoire du monde et à inventer des rituels de réappropriation des gestes féminins disparus de l’histoire officielle de l’humanité.  

Je travaille avec 6 femmes venues de différents horizons (Chili, Taiwan, France…) sur des modes de révolte qui puisent dans la fiction, dans les corps armés par l’arc ou par la danse, le chant et le cri.  

Une archère tire à l’arc au nom de toutes les autres, vers le lointain du passé, voyant venir le futur. Trois femmes musiciennes jouent au plateau, mêlant musique électronique et instruments acoustiques.

Archée vise à dépasser l’adversité réciproque, à convoquer une mémoire équitable, afin de nous réparer, de réarmer ensemble l’avenir des hommes et des femmes. »

Mylène Benoit

 

 

ARCHÉE (Création 2021)

Distribution

  • Conception, chorégraphie Mylène Benoit
  • Interprétation (distribution en cours) : 6 femmes danseuses, chanteuses (Chili, Taiwan, France)
  • Célia Gondol, Sophie Lebre, Yin-Ying Lee, Panay Pan, Marcela Santander Corvalán, Lise Vermot & 1 archère
  • Scénographie, création lumière Magda Kachouche & Anthony Merlaud
  • Musique live Annabelle Playe, Pénélope Michel (Cercueil/Puce Moment) & 1 musicienne de Sho
 
  • Directrice de production Fanny Virelizier
  • Administration Sarah Calvez
  • Production, diffusion, communication Camille Martin-Sermolini
 
  • Ce projet a été développé lors d'une résidence de Mylène Benoît en 2017 à la Villa Kujoyama avec le soutien de la Fondation Bettencourt Schueller et de l’Institut français.
  • g
  • Production Contour Progressif
  • Coproduction
  • Le Phénix, scène nationale de Valenciennes
  • NTCH - National Theater & Concert Hall, Taipei
  • Théâtre du Beauvaisis, scène nationale de Beauvais
  • Les Quinconces - L’Espal, scène nationale du Mans
  • Viadanse - CCN de Bourgogne Franche-Comté à Belfort
  • Théâtre des 13 Vents - CDN de Montpellier
  • Abbaye de Maubuisson, en partenariat avec la Villa Kujoyama
  • Région Hauts-de-France
  • Drac Hauts-de-France
  • Métropole Urbaine de Lille